La lettre d'info 

Inscription

Votre avis 

NoteNoteNoteNoteNote
Sébastien - 28.11.2016
Très jolie poterie j adore ce que vous faites ainsi que mon ami Yoann de Yoabonsaï à bientôt Philippe et merci cordialement Sébastien Couturier Seb Ctr sur facebook

Lire les avis (4) Donner votre avis

Paiement sécurisé

Nos techniques de fabrication

Comment nous fonctionnons

     Presque toutes nos poteries et céramiques sont faites à 4 mains, 
en effet le plus souvent mais pas toujours...

  • Noëlle prépare les terres pour tournage et pour fabriquer les engobes
  • Noëlle tourne
  • Philippe tournasse
  • Philippe estampe
  • Philippe moule
  • Philippe prépare les glaçures et engobe, à partir de formules recherchées en commun
  • Philippe applique les glaçures et engobes par trempage , ou au pinceau , ou éponge
  • Noëlle applique mes glaçures par pulvérisation
  • Nous gérons les cuissons en commun, mais le mécano, c'est Noëlle
     Nos poteries sont signées par celui d'entre nous qui est majoritaire dans la fabrication de la pièce.



Les argiles 

       Nous testons régulièrement de nouvelles argiles et porcelaines seules ou en mélange, ou additionnées de divers ingrédients tels que chamottes, oxydes...
       Nous recherchons des terres qui donnent de bons résultats dans les techniques que nous employons, sur le plan faisabilité, tenue à la cuisson (1250°C minimum), tenue au gel, texture t couleur après  cuisson et réaction avec les éléments de décor (émaux, engobes, oxydes...)


Obtention de la forme

 

Tournage:    

     Le plus souvent c'est Noëlle qui tourne l'argile
Pour cela elle utilise un tour électrique après avoir préparé les argiles pour les désaérer.
     Le tournage permet d'obtenir la forme globale de la poterie, en général ronde, qui sera finie au tournassage. 

     Certaine textures  ont également obtenue pendant le tournage



Tournassage:     

     Le plus souvent c'est Philippe qui tournasse les pot tournés (en anglais : trim).
     Cette opération s'effectue quand la terre  (clay) à commencé à sécher, on dit qu'elle est au stade "cuir" (leather hard").
     Cela consiste à retirer de la matière pour former des pieds par exemple, mais aussi pour lisser ou creuser la surface afin de la texturer, ou de retirer d’éventuelles bavures.



Estampage: 

      Le plus souvent c'est Philippe qui estampe l'argile.
      Pour cela nous avons fait des empreintes en plâtre sur lesquelles la terre est appliquée, l’intérieur de la poterie est en quelque sorte moulée à l'envers sur l'empreint de plâtre. 
      La forme générale de la poterie apparaît à l'extérieur, le reste de la fabrication s'apparente à de la sculpture ou du modelage, pour appliquer des textures et ajouter des pieds ou des décors en relief.



Moulage: 

      Le plus souvent c'est Philippe qui moule l'argile.
      Nous utilisons ce terme de manière erronée, car nous ne coulons pas d'argile liquide dans un moule en plâtre comme pour beaucoup de poteries industrielle, mais c'est un peu un estampage à l'envers, avec de l'agile plastique ou cuir appliqué à l’intérieur du moule.
     Nous avions fait plusieurs moules en matériaux composites pour la réalisation de nos pots en résine ou en ciment, nous les utilisons donc aussi pour l'argile.
    Nous utilisons surtout cette technique pour des pots de grande taille ou ayant des forme plus traditionnelles, que nous pouvons altérer après démoulage pour leur donner un côté plus rustique.
    Après démoulage, nous pouvons aussi les traiter comme dans le cas de l'estampage, en sculptant ou en ajoutant des éléments de décor.



Séchage: 

      Cette phase est très délicate, en effet les pièces doivent sécher lentement et de façon homogène pour ne pas fendre ni se briser pendant les différentes cuissons.


Décor: 

      Le décor en relief peut se faire à différents stade de la fabrication, par estampage, sculpture, modelage.....
      La coloration et les effets de texture dus aux engobes (terres liquides colorées) ou aux émaux  (ou glaçures) ou au oxydes, dépendent aussi de leur mode d'application, ainsi que de la nature de l'argile de la pièce et du mode de cuisson de la pièce.
      Les possibilités sont très nombreuses, pour ne pas dire infinies, nous essayons de nouvelles recettes à chaque cuisson.



Cuissons 

      Nous cuisons dans un four à gaz que nous avons construit.
      Cela nous permet de cuire en oxydation ou en réduction , ce qui élargit la palette de couleur que nous pouvons obtenir , mais complique l'organisation.


      Les poteries sont cuites deux fois. 

  1. le biscuit permet de durcir la pièce, pour la rendre plus résistante afin de lui appliquer les émaux sans les casser.
    Les pièces restent poreuses , ce qui permet à l'émail d'accrocher, mais elles absorbent aussi de l'eau ce qui les rend sensibles au gel.
  2. La cuisson haute température à 1250°C, ferme la structure de la terre, ce qui empêche l'eau d'y pénétrer et rend les pièces résistante au gel.
    elle sert aussi à vitrifier les émaux et à obtenir les couleurs définitives.



Terre o vert, Terreovert,Vente en ligne de pots et poteries céramiques et porcelaine pour bonsaïs


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK